Toujours plus haut !

Photothèque de ce dossier de presse

Utilisez les flèches pour faire défiler les photos, cliquez pour agrandir

Téléchargez les photos en haute définition

A l’assaut des tours Rimini et Ferrare !


Rénovation énergétique de la tour Ferrare et de la tour Rimini

Rappel du contexte

La tour Ferrare fait partie de l’ensemble Masséna, construit sur l’ancien emplacement des usines Panhard, entre la porte d’Italie et la porte d’Ivry. Il s’agit d’un Immeuble de Grande Hauteur (IGH) de 33 étages, comportant
244 logements.

La tour Rimini, IGF de 31 étages comportant 302 logements, fait également partie de l’ensemble Masséna.

Ces copropriétés ont bénéficié en 2010 et 2011 d’un diagnostic énergétique financé par la Ville de Paris dans le cadre du lancement de l’OPATB du 13e arrondissement.

Les copropriétaires étaient confrontés à des problèmes divers (dégradations de façades, étanchéité...).
Intéressés par un programme global d’amélioration des performances énergétiques en plus de l’entretien des tours, les copropriétaires ont missionné en janvier 2012 la maîtrise d’œuvre (MOE), l’architecte Rémi Rabu et le bureau d’études thermiques/fluides A3 SEREBA pour étudier la faisabilité technique du projet.

(Fiche technique sur simple demande).

Savoir-faire unique pour rénovation exemplaire



- Forte d’une expertise confirmée en termes de rénovation de bâtiments, l’entreprise MARTEAU a été naturellement privilégiée pour prendre en charge les travaux d’ITE. Au total, ce ne sont pas moins de 11 collaborateurs MARTEAU qui ont été mobilisés sur la tour Rimini et 8 sur la tour Ferrare.
- Réaliser l’isolation par l’extérieur de deux tours parisiennes de plus de 100 mètres de hauteur n’est pas un chantier courant... et les contraintes techniques étaient nombreuses !

Premièrement, éviter les poussières d’amiante, matériau présent dans la colle du carrelage qui recouvrait les façades, était un impératif pour les deux chantiers :
MARTEAU SAS a procédé à un repérage des parties dégradées par la corrosion des armatures du béton, à la passivation de ces armatures, puis à des reprises en béton là où le carrelage était décollé, venait enfin la mise en œuvre de quatre opérations (pose de la laine de roche sur support encollé, marouflage d’une trame de fibre de verre enduite de colle, passage d’une couche de colle supplémentaire et talochage de l’enduit final). Les plaques de laine de roche ont été fixées au support au cloueur à poudre, donc sans percement, afin d’éviter la production de poussières amiantées. Ces fixations par pistoscellement ont nécessité de nombreux essais et tests d’arrachement par l’entreprise MARTEAU afin de garantir une parfaite tenue des ouvrages.

Par ailleurs, et en raison de l’exceptionnelle hauteur des deux tours, MARTEAU SAS a mis en place des plateformes à crémaillères métalliques, fabriquées sur mesure. Il était en effet inenvisageable d’utiliser des plateformes suspendues temporaires sur une telle hauteur.

D’autre part, il n’était pas question de s’ancrer aux parois de l’immeuble. Les reprises de l’isolation, après le démontage des ancrages, laissent en effet des traces visibles après le chantier. La solution : l’ancrage sur les parties de fenêtres, à 90° par rapport aux bracons, doublés pour l’occasion, en raison de la hauteur de l’immeuble.
- Initiés en mai 2015, les travaux de rénovation énergétique seront livrés fin 2016.
- Résultats attendus dès la fin des travaux : une baisse de 67% des consommations ainsi qu’une réduction des émissions des gaz à effet de serre de 66% pour la tour Ferrare et une baisse de 59% des consommations énergétiques ainsi qu’une réduction d’émission des gaz à effet de serre de 60% pour la tour Rimini.

Historique de l’opération Italie 13


Le projet Italie 13, vaste chantier d’urbanisation engagé à Paris dans les années 1960, est interrompu au milieu des années 1970. Son objectif était de transformer entièrement des quartiers insalubres du 13e autour de l’avenue d’Italie. Une réorganisation de l’urbanisme s’est imposée de fait. L’opération Italie13 comportait la construction de 16 400 logements d’habitation, de 150 000 mètres carrés de surfaces commerciales, de bureaux, de crèches, d’écoles, de bibliothèques, de centres sportifs, de salles de théâtre, de cinéma, de concert et de jardins !.. En 1974, Valéry Giscard d’Estaing, président de la République, marque le point d’arrêt des grandes opérations d’urbanisme de tours. Mais un an plus tard, l’arrivée massive dans ces tours des premiers réfugiés vietnamiens et la nécessité de les reloger rapidement ont redonné du sens à l’opération Italie 13.
Depuis 2007, Italie 13 opère sa mue à travers un programme de réhabilitation Plan Climat Energie des Immeubles de Grande Hauteur (IGH). L’objectif de la Ville de Paris est de réduire de 25 % des consommations énergétiques d’ici 2020.
C’est dans ce contexte que l’entreprise MARTEAU a entrepris la rénovation énergétique des tours (IGH) Ferrare et Rimini. À terme, la copropriété pourra pleinement profiter de l’amélioration significative du confort de ses occupants, de la baisse des charges de chauffage et de la valorisation de ce patrimoine immobilier.

MARTEAU : réalisateur de projets

MARTEAU est propriétaire de son matériel. Elle l’entretient, le renouvelle, le modernise et le complète, garantie de sécurité, de qualité et de très forte réactivité.

Son implication dans le développement durable
Qualifiée ITE et certifiée RGE, MARTEAU étudie, dès la phase de projet, les possibilités d’économie d’énergie et assiste ses clients dans leurs demandes d’aides financières pour la réalisation de leurs travaux d’isolation.

Son organisation
MARTEAU possède ses propres pôles organisationnels, commercial, administratif et direction de chantier complétés par un bureau d’études et un bureau de méthodes intégré, ce qui lui permet de répondre sans attente aux impératifs de chaque étape de chantier.

Sa maîtrise des chantiers propres
MARTEAU réalise des chantiers propres, dits “à faible nuisance”. Précurseur de la gestion du risque chimique, MARTEAU s’est engagée dès 2004 dans l’évaluation au quotidien de risques chimiques, et a formé ses équipes à la prévention du risque amiante.

MARTEAU SAS


est une entreprise de bâtiment spécialisée dans le traitement technique des façades des immeubles de copropriétés, des logements sociaux et d’institutionnels.
Depuis 50 ans, MARTEAU rénove les façades, isole les bâtiments, valorise le patrimoine et embellit nos rues.
Avec une implantation nationale et une structure d’entreprise organisée en pôles d’expertise, MARTEAU apporte la réponse la plus performante aux besoins spécifiques de ses clients.
Six domaines de compétence : imperméabilité, isolation thermique, pierre, décoratif, étanchéité des sols et services complémentaires (zinguerie, menuiserie, couverture…).
Développement durable : MARTEAU est une entreprise qualifiée Isolation Thermique par l’Extérieur et certifiée RGE (Reconnue Garante de l’Environnement), confirmant sa qualification professionnelle en matière de rénovation énergétique.

MARTEAU SAS en chiffres
130 collaborateurs qualifiés
5 agences
4 000 m2 d’entrepôts
1 200 tonnes d’échaffaudages
14 qualifications professionnelles Qualibat
2 800 références clients

Pour information presse : 19 octobre 2016.

Vous êtes journaliste ?

Ces dossiers de presse et leurs illustrations sont disponibles in extenso sur simple demande auprès de nos attachées de presse (en rappelant simplement le titre du ou des dossiers désirés)
Tél 01 40 21 08 13, Fax 01 43 38 63 89.
Ou en utilisant le menu ci-dessus : [Commander ce dossier] [commander les photos]
Merci.

Vous êtes professionnel du bâtiment ou de la décoration ?

Contactez nous pour recevoir une documentation concernant ce dossier.

Notre page Facebook Notrecompte Twitter Notre Google+ Notre blog linkedin linkedin Notre flux RSS Newsletter
Home page | Plan du site | Contact |  RSS 2.0 Alré Web, création de site internet Morbihan